Circonscription Maroni

ACTUALITES

 

M. L’IEN de la circonscription du Maroni : Stève SUEDILE

Les mots de l’IEN


Circonscription Maroni
CEPEROU : Place Leopold Heder
97300 CAYENNE

0 594 27 21 47
ce.9730458k@ac-guyane.fr

Délégation Académique au Numérique Educatif

Par un fil - OKA EWAKE

Le projet a réuni une soixantaine d’ enfants de CE1-CE2, CM1, CM2, accompagnés de leurs professeurs, ILM, intervenants de l’association Les Grandes Personnes, intervenants wayanas du village, artistes et artisans ainsi que tous les participants volontaires qui ont souhaité s’impliquer.
Ce projet a abouti sur un spectacle et différentes représentations qui ont réunies environ 280 spectateurs à Taluwen, Twenké, Antécum-Pata et Anapaikë.

Retour en quelques photos sur cette très belle réussite !

Début mars 2017, le projet démarre

Les intervenants présentent le projet aux élèves dans les classes. La première approche se déroule sous forme de jeux. Puis des conteurs du village et
les intervenants des Grandes Personnes interviennent à tour de rôle pour permettre aux élèves et aux intervenants de s’imprégner de l’univers des contes traditionnels wayanas et du principe de transmission d’objets envisagé pour le spectacle.
Afin de donner une première inspiration, les élèves ont réalisé des dessins sur différentes thématiques (personnages, animaux, objets,) et ont inventé oralement des histoires, des contes, à partir de ces dessins.
Chacune des trois classes a ensuite inventé un conte qui a été rédigé avec l’aide des Grandes Personnes. Les contes des trois classes ont été lus et partagés avec les autres classes.
Un atelier d’écriture a eu lieu avec des élèves volontaires de chaque classe participante afin d’écrire un conte s’inspirant des trois contes initiaux.
Deux versions sont écrites en simultané, l’une en langue française et l’autre en langue wayana avec l’aide de l’intervenant en langue maternelle, Akama
Opoya et d’Aimawale Opoya, ainsi que d’autres habitants du village intégrés au projet.
Finalement, le conte est découpé en une cinquantaine de phrases destinées à être illustrées par un objet.

  • création des objets - Sculpture sur bois

Chaque objet est d’abord dessiné et peint sur de grandes feuilles par les élèves.
Ils sont ensuite réalisés par les élèves et les artistes et artisans. Une centaine d’objets a été fabriquée parmi lesquels ont été sélectionnés les plus réussis pour la représentation.
Différents ateliers ont été mis en place pour la réalisation des objets en utilisant différentes techniques traditionnelles wayanas.

  • Modelage :

Modelage de figurines d’argile (personnages, animaux, objets, etc.). L’argile a été collectée dans les environs. En classe, les enfants l’ont broyée, chamotée et préparée puis modelée. Les pièces achevées ont été lissées à l’aide de morceaux de callebasses ou de galets et cuites à ciel ouvert.

  • Vannerie :

Les objets ont été realisés à base d’arouman et de fibres diverses selon des techniques traditionnelles.
Fabrication de petits objets à base de matériaux et techniques traditionnels (arcs, flèches..)

  • Recyclage :

Fabrication d’objets en materiaux recyclés en papier mâché à base de sacs de ciment vides et recyclage de bouteilles plastiques, de papier à bulles.

  • Fibre végétale

Fabrication d’objets par assemblage de végétaux (fibre de cocotier, branches de palmier comou, graines locales), collectés à proximité de l’école ; les différents matériaux ont été découpés, peints puis assemblés, souvent cousus.

Les objets réalisés :

Réalisation de la fresque

A partir des objets terminés, chacune des classes a peint sur papier grand format des illustrations des 52 objets-étapes du récit. Les peintures qui ont servi de modèle à la fresque ont ensuite été sélectionnées collectivement.

La fresque représentant le récit écrit a ensuite été peinte sur les trois murs extérieurs de la classe des GSCP à partir des dessins sélectionnés. Les élèves dont les dessins ont été choisis sont venus les peindre par petits groupes avec l’aide des Grandes Personnes et d’autres élèves.

Le Spectacle :

L ’affiche du spectacle a été réalisée à partir des dessins réalisés par des élèves pour l’occasion, assortie d’un titre dans les deux langues « Par un fil » / « Oka Ewake ».

Les élèves des trois classes participant au projet ont appris du texte dans les deux langues, en association avec les illustrations (d’abord les dessins, ensuite avec les objets du spectacle), et répétitions.

  • Les représentations

Des représentations du spectacle ont eu lieu dans différents villages autour de Taluwen. A chaque représentation, les élèves volontaires ayant le mieux mémorisé le texte dans les deux langues, ont participé et accompagné les objets pour raconter
l’histoire. Selon le public, ils ont choisi de raconter en wayana ou en français afin d’être compris le plus largement possible. Le public était assis en rond, sur
des chaises ou des bancs, et les objets, reliés par la corde, passaient de main en main avec la phrase qui les accompagnait. Les élèves, postés à des points stratégiques, se chargeaient de répéter les phrases au public qui aurait « perdu le fil ».

L’implication de tous (élèves et intervenants) et ce, même en dehors du temps scolaire, a fait de ce projet une grande réussite !

Télécharger cet article : Enregistrer au format PDF

©2018 Académie de la Guyane - Tous droits réservés | Mentions légales